Implications de la valeur de la fraction d’éjection pour le trastuzumab

Rédacteur — Nous sommes préoccupés par le document de détermination de l’évaluation finale de l’Institut national de la santé et des données cliniques du trastuzumab ( Herceptin), qui donne une fraction d’éjection ventriculaire gauche absolue de 55% comme critère d’admissibilité pour l’utilisation adjuvante ou néoadjuvante dans le cancer du sein au stade précoce1,2. Le recours à une fraction d’éjection absolue est cliniquement problématique.Tout d’abord, la valeur dépend du technique de mesure. Au Royaume-Uni, trois méthodes non invasives sont utilisées: les techniques nucléaires, l’échocardiographie et l’imagerie par résonance magnétique cardiovasculaire, en fonction de la disponibilité locale hyperplasie. Les techniques varient considérablement dans la méthode, la reproductibilité et la précision.3 Deuxièmement, il n’existe aucun consensus sur la définition d’une fraction d’éjection ventriculaire gauche normale. En échocardiographie, les valeurs normales vont de 50% à 80% 4. La valeur normale mesurée par les techniques nucléaires varie d’un département à l’autre, l’important étant sa reproductibilité. L’échocardiographie tend à donner les valeurs les plus élevées, suivies de l’imagerie par résonance magnétique cardiovasculaire, les techniques nucléaires donnant les résultats les plus faibles. La fraction d’éjection peut varier jusqu’à 15% selon les méthodes utilisées.3 Ces données ont des implications importantes pour décider qui est éligible pour le trastuzumab adjuvant. Un patient pourrait être éligible pour le trastuzumab dans une institution et refusé dans une autre, selon la méthode utilisée pour évaluer la fraction d’éjection, aboutissant à une loterie au code postal. Un consensus national, accepté par les cardiologues et les oncologues, est nécessaire pour définir un la fraction d’éjection ventriculaire gauche dans les critères d’admissibilité au trastuzumab. Il doit englober la variabilité considérable entre les centres et les méthodes de mesure pour maintenir la mise en œuvre cohérente, efficace et sûre des recommandations du NICE sur l’utilisation du trastuzumab adjuvant dans tout le Royaume-Uni.