Le bruit blanc s’est avéré tout aussi efficace contre le TDAH que les médicaments psychiatriques dangereux

Alors que le trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention (TDAH) est généralement traité avec une prescription de médicament psychiatrique, une nouvelle étude a trouvé une nouvelle solution possible qui est plus simple et moins nuisible. L’étude scandinave a révélé que le bruit blanc peut être efficace pour améliorer la concentration chez les enfants atteints de TDAH, ce qui en fait une alternative appropriée aux médicaments pour le TDAH qui présentent de nombreux risques pour la santé.

Des chercheurs de l’Université de Stockholm ont exploré les effets du bruit blanc sur 51 élèves du secondaire en Norvège, a rapporté TheGlobeandMail.com. Le groupe a été évalué pour déterminer les enfants qui avaient de la difficulté à prêter attention en classe gastrite. Les chercheurs ont ensuite administré un test où les étudiants devaient regarder une liste, se souvenir du plus grand nombre d’articles possible et le lire à haute voix. Certains ont eu un bruit blanc en arrière-plan, tandis que d’autres n’ont pas. Les résultats du test ont révélé que les enfants qui avaient des problèmes d’attention faisaient mieux lorsque le bruit blanc était présent.

Alors que les chercheurs ne peuvent pas expliquer pourquoi le bruit blanc a amélioré la concentration, le chercheur principal Goran Soderlund a partagé sa théorie: Il a souligné que les personnes atteintes de TDAH ne peuvent généralement pas rester immobiles et agitent constamment des mouvements répétitifs. “Je pense que cette activité se traduit par une sorte de bruit neuronal dans le cerveau – et c’est leur façon d’augmenter leur excitation et leur attention”, a-t-il déclaré dans la même histoire TheGlobeandMail.com. Le bruit blanc peut affecter le cerveau de la même manière, en maximisant l’attention des élèves et en leur permettant de se concentrer.

Selon l’article, si l’étude est significative, d’autres facteurs doivent être pris en compte avant que le bruit blanc soit utilisé dans les écoles. Mis à part les éventuels élèves qui ne sont pas gênants, le bruit blanc qui a été utilisé dans l’étude a été joué à un volume élevé: 78 décibels, pour être exact.

Que le bruit blanc se rende ou non dans les salles de classe, les résultats de l’étude sont révolutionnaires, en particulier pour ceux qui refusent de prendre des médicaments pour le TDAH et qui recherchent des traitements alternatifs sans risque à court ou à long terme.

Risques de TDAH

Le fait de mettre ou non un enfant sous médication est l’une des plus grandes préoccupations des parents qui ont des enfants diagnostiqués pour le TDAH. Les médicaments typiques prescrits aux enfants atteints de TDAH comprennent le Ritalin et l’Adderall – deux stimulants qui sont considérés comme efficaces et sûrs par la plupart des médecins. Cependant, comme indiqué sur UniversityHealthNews.com, les effets secondaires à long terme de ces médicaments sont inconnus. Dans le même temps, les effets secondaires à court terme ne sont pas du tout agréables: les médicaments pour le TDAH sont connus pour causer des maux de tête, de l’insomnie, de l’appétit et même de la dépression. Les médicaments ont également mis les patients – les adultes et les enfants – à un risque plus élevé de maladie cardiaque. L’article a noté que les avantages des médicaments pour le TDAH pourraient ne pas l’emporter sur les effets secondaires à risque. Il va un peu plus loin, citant une étude publiée dans le Journal of Health Economics qui a remis en question si les médicaments contre le TDAH sont même efficaces du tout.

Les résultats de l’étude ont montré que les enfants qui prenaient des médicaments contre le TDAH ne excellaient pas particulièrement sur le plan scolaire. De plus, il a révélé que les filles sous médication couraient un plus grand risque de dépression et avaient moins de chances de faire des études postsecondaires.

Avec les médicaments sur ordonnance TDAH enveloppés de mystère, en considérant d’autres options de traitement peut être la meilleure chose à faire pour un enfant diagnostiqué. Le bruit blanc n’est pas la seule autre option. Faire des changements alimentaires pour éviter le sucre et les additifs artificiels a été connu pour aider, ainsi que s’engager dans des exercices du corps et de l’esprit tels que le yoga.

Suivez plus de nouvelles sur la psychiatrie à Psychiatry.news.