À propos de Pondichéry

Pondichéry possède une ambiance et un charme uniques tout à fait différents du reste de l’Inde. Autrefois, une colonie française, elle est aujourd’hui une Union territoriale d’Inde qui se trouve à 160km de Chennai (Madras) le long de la côte de Coromandel dans le golfe du Bengale. Pondichéry est située près de l’état du Tamil Nadu sur la côte sud-est de l’Inde.La ville de Pondichéry est la capitale de l’Union territoriale de Pondichéry. Pondichéry est aujourd’hui officiellement connue sous le nom de Puducherry. La ville est aussi épelée de différentes manières telles que Pondichery, Pondichéry, Pondy et Pondi.

Les principales langues parlées dans la région sont le tamoul, le malayalam, le telugu, l’hindou et l’anglais. Le français est encore parlé par un bon nombre de gens en raison de son passé colonial et de l’arrivée massive d’expatriés venant de France, des hommes d’affaires français et des nouveaux immigrants.

Connue comme la Riviera française de l’Est, Pondichéry est unique grâce à ses nombreuses influences qui ont façonné sa culture. Les français ont été présents pendant des siècles, mais les danois, les anglais, les portugais et les hollandais s’y sont tous arrêtés, accentuant ainsi le mélange enivrant des saveurs européennes et de la culture locale tamoule.

Pondichéry est l’une des quelques villes en Inde à avoir un plan en damier (alignement à angle droit, des rues parallèles). La ville est divisée en deux parties par le canal qui sépare le quartier français-ville blanche (à l’est) du reste de la ville (à l’ouest). La partie ouest comprend le quartier musulman dans le sud, le quartier tamoul dans le nord et le quartier catholique au milieu.


Le quartier français

Dans le quartier français, les rues sont larges et les façades se caractérisent généralement par des maisons les unes à coté des autres avec des murs hauts et des portes raffinées.

L’ambiance à Pondichéry est plus évidente dans la plus vieille partie de la ville qui longe le boulevard en bord de mer. Des bâtiments coloniaux, dont certains remontent au 18ème siècle, bordent une grille de rues droites et propres et renferment des institutions françaises, des maisons privées et d’hommes d’affaires ainsi que le célèbre Ashram de Sri Aurobindo. Le visiteur est accueilli par de tendres couleurs crème, jaune, rose et grise ainsi que des bougainvilliers somptueux.

Le quartier tamoul

Un large canal sépare le quartier français du quartier tamoul. Les principaux commerces (marchés et magasins) se trouvent essentiellement dans ce quartier. Il y a de nombreux temples et maisons qui reflètent l’architecture tamoule. Les façades extérieures des maisons se caractérisent souvent par une véranda et un portique semi-public soutenu par des piliers en bois.

Le quartier catholique

La longue rue commerçante Nehru Street sépare le quartier tamoul (nord-est) du quartier catholique (central). Le quartier catholique englobe la cathédrale, l’archidiocèse et les écoles catholiques.

Le quartier musulman

Lal Bahadur Shastri Street (Rue Bussy) sépare le quartier catholique du quartier musulman. Le quartier musulman comprend des maisons d’architecture caractéristique et intacte. Les rues étroites, les petites maisons avec leurs façades et balcons joliment décorés, les mosquées et les petites salles de prières ajoutent un charme et une sérénité à l’environnement.


Aujourd’hui, Pondichéry reflète une image charmante d’une ville française pittoresque par ses rues propres et pavées, ses maisons élégantes, ses policiers en képis, ses noms de rue parfois inscrits en français, ses statues de Dupleix et de Jeanne d’Arc et ses agréables jardins. Par leur ambiance spirituelle, l’Ashram de Sri Aurobindo fondé par Sri Aurobindo en 1926 et Auroville (à 10km de Pondichéry) attirent les gens du monde entier vers cette charmante petite ville.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*