Un pêcheur dévoreur de pharmacie perd son appel

Un pêcheur avec une dépendance à la morphine a perdu sa tentative de réduire sa peine pour un vol en pharmacie.

Le voleur, Stewart Bartle, a affirmé avoir volé la pharmacie tasmanienne au couteau afin d’obtenir des analgésiques afin qu’il puisse travailler le jour suivant.

Bartle, 42 ans, a déclaré à la police qu’il souffrait de maux de dos, ce qui a rendu difficile son travail de matelot de pont pour un plongeur d’ormeau, a déclaré la Cour d’appel de Tasmanie secondaire.

Mais il était incapable d’accéder au soulagement de douleur de prescription parce qu’il avait précédemment été sur le programme de méthadone,

En conséquence, il avait l’habitude d’acheter illicitement de la morphine et avait développé une dépendance à la drogue.

Le jour du crime, il n’avait pas de morphine, ni d’argent pour l’acheter.

Par conséquent, il a décidé d’obtenir des médicaments dont il avait besoin en volant une pharmacie locale, a entendu le tribunal.

Vêtu d’une cagoule et portant un couteau dentelé de 15 cm, Bartle a fait face à la pharmacie du centre commercial de Kingston à 19 h le 30 octobre 2015.

Il se dirigea vers le dispensaire et exposa le couteau à la pharmacienne de 24 ans, lui disant de mettre «tous tes oxys, MS Contin et la méthadone» dans le sac.

Le pharmacien est allé au coffre-fort et a commencé à remplir le sac avec des médicaments avant que Bartle arraché le sac.

Il se pencha sur elle, pendant qu’elle plaçait ses mains en l’air, et en prit plus dans le coffre avant de partir avec environ 300 $ de médicaments.

Le vol a pris moins d’une minute, a entendu le tribunal, mais cela a eu un profond impact sur la pharmacienne qui a dû réduire ses heures de travail et a eu besoin de counselling.

Trois employés, dont deux adolescents, et deux clients masculins étaient également dans la pharmacie au moment de l’attaque.

Bartle a été arrêté la nuit du vol. Il a plaidé coupable et a été condamné à trois ans de prison, avec une période de non-probation de 18 mois.

Mais les avocats ont soutenu que la peine était trop longue.