Une fausse Foster a reçu une amende de 660 000 $ pour avoir été aspergée de faux aliments

La Cour fédérale a infligé une amende de 660 000 $ à un conman notoire pour avoir escroqué les entreprises et les consommateurs avec son spray pour régime SensaSlim.

Peter Foster, 53 ans, et sa famille ont été les principaux bénéficiaires de l’arnaque de 6,3 millions de dollars. Leur entreprise, SensaSlim, a été condamnée à payer au Commonwealth une amende de 3,44 millions de dollars.

La Commission australienne de la concurrence et de la consommation (ACCC) a plaidé en cour que Foster et SensaSlim devraient être punis financièrement comme un moyen de dissuasion, même si l’entreprise est en liquidation et n’a pas la capacité de cracher.

L’ACCC a décrit les opérations trompeuses de SensaSlim comme «répandues, flagrantes et délibérées».

Le juge de la Cour fédérale, David Yates, a souligné que Foster était une personne qui, au fil des ans, avait fait carrière dans des pratiques trompeuses en matière de marketing et de vente de produits de consommation.

“Il semble être une carrière dans laquelle il se vante”, a déclaré le juge.

“En fait, il devrait porter cette histoire comme un manteau de honte.”

Foster a été définitivement exclu de la gestion des sociétés et a reçu l’ordre de payer 660 000 $.

À un moment de la longue saga SensaSlim, le fraudeur ironiquement obèse a fui les autorités pendant un an, prétendant être à Fidji alors qu’il était caché dans le nord de la Nouvelle-Galles du Sud, déguisé en hippie vieillissant.

Il a finalement été condamné à purger une peine de prison de 18 mois pour avoir bafoué l’interdiction de participer à l’industrie de la perte de poids. Il a été libéré tôt après avoir passé un an derrière les barreaux.

À sa libération, il a dit qu’il présenterait des excuses à sa mère pour une tasse de thé, parce que c’était «un peu tôt dans la journée pour un tour de danse». – AAP